"Opération climat" : pour Arte, filmez votre coin de paradis !

opération climat 2

Ce nouvel article devrait avoir pour effet de vous voir vous jeter sur votre smartphone, tablette, caméra,… et de vous lancer dans la réalisation d’un clip sur votre petit coin de paradis personnel. Dans la perspective de la grande conférence sur le climat programmée à Paris à l’automne prochain, Arte invite en effet les citoyens européens à témoigner ainsi de leurs préoccupations en matière de réchauffement climatique. Explications avec Blandine Grosjean, la co-auteur du projet « Opération climat » qui prendra au final la forme d’un documentaire.

Quel est le coin de nature que vous aimez plus que tout ? Que vous ne supporteriez pas de voir disparaître à cause du réchauffement climatique ? Pourquoi avez-vous peur pour lui ?

ARTE vous propose de le faire découvrir par vidéo interposée, et par là-même d’envoyer un message à celles et ceux qui ont la gestion « politique » de l’avenir de notre Terre.
Dans 47 pays européens, les citoyens sont invités à filmer un endroit qui leur est cher, pour ce qu’il est, pour ce qu’ils y vivent. « Opération Climat » est un projet poétique et combatif.

« Qui aime la nature est prêt à comprendre les enjeux »

« On ne se pose pas souvent cette question : c’est quoi mon coin de paradis ? » souligne Blandine Grosjean, co-auteur du documentaire qui sera construit avec ces séquences filmées aux quatre coins de l’Europe « on cherche modestement à faire comprendre aux gens qu’ils sont acteurs de leur environnement… On commence par soi, ses souvenirs, son enfance… les gens peuvent se battre pour des intérêts supérieurs s’ils peuvent d’abord se mobiliser pour leurs intérêts personnels, intimes, vitaux. On se dit que celui qui aime la nature est prêt pour comprendre les enjeux…on veut juste montrer le chemin, pas donner des leçons… leur donner la parole pour qu’ils trouvent en eux-mêmes les ressorts ».

Des vidéos de 2-3 minutes, montées ou pas (les équipes de production peuvent s’en charger), à poster sur le site de l’opération (ou à envoyer par WeTransfer, tout cela est très bien expliqué sur le site), voilà ce qui est attendu d’ici le 31 août 2015, date limite d’envoi. Une bonne centaine de clips ont déjà été envoyés (mais très peu de Belgique ou du Grand Duché de Luxembourg) et quelques tendances se détachent
« En Europe, le rapport des gens à la nature est dans le quotidien, les espaces proches, travaillés, civilisés » analyse la journaliste au vu des premiers envois « … on n’est pas dans la grande nature sauvage… Un parc dans la ville peut être le seul endroit où certains trouvent un peu de solitude »

Pas besoin d’être un pro de la vidéo, il faut laisser parler son coeur

Il ne faut pas faire montre d’une grande expertise en vidéo, mais laisser « parler son cœur » de ce rapport personnel à la nature « Dans le sud de l’Europe, les noisetiers sont en danger, comme les bouleaux et certains fruitiers peuvent l’être en Belgique… Les enfants qui font un château de sable sur la plage… cela pourrait disparaître. Chaque territoire a une culture et une biodiversité, c’est ça qui est en danger avec les dérèglements climatiques, le réchauffement et ce qui y participe comme l’hyperconsommation, la pression immobilière, l’urbanisation croissante détruisant les éco-systèmes… réaliser une vidéo sur un coin qu’on aime, sur ce qu’on aime y vivre, c’est utiliser la nature comme porte d’entrée vers ces questions, chacun selon ses connaissances et capacités » insiste Blandine Grosjean

Le parti pris de faire appel aux citoyens vient d’une part d’une inspiration trouvée dans le « Live in a Day » de Kevin MacDonald produit par Ridley Scott et YouTube, un documentaire tourné par les citoyens du monde entier le même jour, le 24 juillet 2010 , pour montrer la vie des hommes à ce moment-là ; d’autre part de l’envie d’Arte de proposer une alternative aux documentaires de professionnels que la chaîne diffusera aussi au moment de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques. « L’idée est de sortir du cadre habituel des journalistes qui « savent » parce que cela ne touche pas le grand public, cela ne touche que ceux qui savent déjà aussi » explique la journaliste.

« Opération climat » sera diffusé sur Arte et sur internet à l’occasion de la conférence sur le réchauffement climatique début décembre 2015. C’est une très belle occasion pour chacun de témoigner à échelle humaine de l’importance de l’environnement et de sa protection.

Comme vous, comme moi, Blandine Grosjean a son petit coin de paradis, en Bourgogne. Elle ne tardera pas à aller le filmer « C’est un cimetière du côté de Mercurey, là où sont enterrés des membres de ma famille, dans une région viticole où le réchauffement climatique va, avec ses hausses de températures, faire changer l’identité du vin né de ce terroir, d’un climat, d’un savoir-faire… C’est un endroit où j’ai besoin d’aller au moins une fois par an… je l’adore particulièrement en automne ».

En guise de conclusion, elle ajoute : « Le réchauffement climatique, ce n’est pas un phénomène météo, c’est nous ! »

Ça y est, vous avez identifié le coin que vous allez filmer ?

Silence.
Moteur.
Action !

Alain Wagener

Les vidéos de cet articles sont quelques unes de celles qui ont été envoyées dans le cadre du projet

opération climat 1

One response to “"Opération climat" : pour Arte, filmez votre coin de paradis !

  1. Pingback: "Opération climat" : pour Arte...·

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s