Food trucks et lutte contre le gaspillage alimentaire

food truck gaspillage bandeau

Dans cet article, vous allez découvrir que certains ont décidé de mixer deux tendances très actuelles et pas liées au départ. Les food trucks d’un côté, la lutte contre le gaspillage alimentaire de l’autre. Je vous propose la présentation de trois initiatives de restauration ambulante dont la matière première, ce sont les déchets et rebuts de nourriture

Le premier food truck travaillant avec des produits jugés invendables par le monde de la distribution classique, c’est celui lancé par sept étudiants en BTS Hôtellerie – Restauration de l’école de gastronomie Ferrandi. Leur propos : garder les valeurs enseignées par l’école en matière de restauration tout en luttant contre le gaspillage alimentaire. Leur matière première : ces produits dont la date de péremption est proche, ou dont le calibre ou l’aspect ne correspondent pas à ce qu’exige le commerce classique. Le food truck propose des menus entrée/plat ou plat/dessert, des smoothies, des produits finis comme des confitures.

auparager 2

On le rencontre à des événements liés à la gastronomie et/ou à des actions de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage. Pour la vente, la start up fait appel à des jeunes files issues de quartiers défavorisés. Elle travaille pour cela avec une association d’insertion professionnelle, par ailleurs propriétaire du camion. Ils viennent par exemple de participer à Paris aux Rencontres Nationales des Etudiants pour le Développement Durable. Sur leur page Facebook, la possibilité de suivre le projet bien sûr, de voir les récompenses qu’il obtient, mais aussi des photos étonnantes des réalisations qui naissent du travail et du savoir-faire de ces jeunes cuisiniers. On ajoute encore des conseils et des recettes pour devenir vous aussi des pros du non-gaspillage alimentaire. On peut y lire un commentaire d’une certaine Julie. Elle a goûté un samoussa aux légumes. Il était selon ses dires « orgasmique » ! Si ça ce n’est pas de la bonne pub !

auparager 1

Dernière chose à savoir pour ce premier food truck « anti-gaspillage », il s’appelle « Auparager », un mot en vieux français signifiant « anoblir ».

Lutter contre le gaspillage et la précarité sur le campus

Des étudiants, on en retrouve aussi à la barre d’un autre projet de food truck dont je veux vous parler. Eux aussi entendent lutter contre le gaspillage alimentaire avec, en plus, un souci d’aider leurs condisciples confrontés à une certaine précarité.

Avec à peine deux restaurants universitaires sur le site de Paris Diderot pour 20 000 étudiants, dans une zone de Paris où la présence de nombreux immeubles de bureaux tire vers le haut les prix de la restauration « rapide », il n’est pas simple de se nourrir sainement et pour pas cher quand on est étudiant. Porté par une association étudiante, Enactus Paris Diderot de l’Université Paris 7, « Gaspi’potes » – c’est le nom du projet – entend apporter une solution à ce problème. Quand il sera pleinement opérationnel, il se déclinera sur le campus sous la forme d’un camion où seront vendus à prix très démocratiques des sandwiches et plats préparés…

gaspipotes 1

Le projet a déjà remporté plusieurs prix, de quoi encourager ses promoteurs à en poursuivre le développement. Se pose actuellement la question, toujours ardue, du financement. En attendant de disposer de leur food truck, les Gaspi’poteur(-trice)s multiplient les actions de sensibilisation au gaspillage alimentaire à destination de la population étudiante. Pour la moment, les Gaspi’poteur(-trice)s achètent à prix bas le reste de marchés et des invendus chez les agriculteurs locaux mais aussi les aliments non "calibrés" directement de Rungis. Ils espèrent que l’évolution de la législation française en matière d’invendus alimentaires dans le secteur de la grande distribution leur attire la bienveillance des hyper et supermarchés. De quoi aussi donner un coup d’accélérateur à cette belle idée. Un détour par leur page Facebook vous permettra de suivre ces différentes actions.

Cuisiner les surplus pour les sans abris

Enfin, le dernier food truck que j’ai envie de vous présenter circule au Brésil et démontre avec force à quel point le gaspillage de nourriture est intolérable. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), un tiers des aliments produits dans le monde sont gaspillés chaque année. Au Brésil, cela veut dire 40 tonnes d’aliments jetés quotidiennement !

Feedtruck3-L

Inacceptable pour l’association « Make them Smile ». Elle aussi a lancé un projet de food truck. Ses équipes récupèrent les ingrédients non valorisés ou utilisés dans les restaurants de Rio de Janeiro partenaires du projet pour préparer ensuite des repas offerts aux sans abris de la ville ! Ils sont ainsi plusieurs centaines à pouvoir se nourrir correctement et gratuitement. Les images de la longue file de sdf devant le camion expliquent tout le projet. Autant de personnes nourries sans dépenser un franc, juste en récupérant une nourriture qui aurait été jetée auparavant, c’est particulièrement parlant et spectaculaire !

Fort pertinemment, ce dernier camion s’appelle « FeedTRUCK ». Tout est dit.

Trois exemples de combinaison de deux tendances actuelles que l’on peut assurément copier. Pas un des porteurs de ces projets ne trouverait à redire si cela devait se produire. C’est une évidence.
Qui se lance ?

Alain Wagener

Crédits photos
Auparager
Gaspi’potes
Creapills

One response to “Food trucks et lutte contre le gaspillage alimentaire

  1. Pingback: Food trucks et lutte contre le gaspillage alime...·

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s