Belgique : les ventes de vélos progressent encore

Photo1143

Pour la deuxième fois consécutive, les organisateurs de Vélofollies, le grand salon belge du cycle programmé à Courtrai du 16 au 18 janvier 2015, ont organisé une vaste enquête afin de mieux cerner les habitudes et le comportement d’achat du Belge en matière de vélo. Les résultats attestent que les ventes progressent encore, dopées par les modèles électriques et une belle progression des vélos pliants. Souvent, le cycliste actif dispose de plusieurs vélos

De cette enquête*, on retient essentiellement trois chiffres, des chiffres qui ne concernent pas les vélos vendus par la grande distribution ni ceux vendus ou offerts directement par les entreprises à leur personnel. La hausse des ventes de vélos chez les professionnels du cycle, par rapport aux chiffres de 2013, est de + 7,5 %, soit une progression de 30 475 unités en un an. Le marché belge du cycle représente 436 549 unités vendues en 12 mois.

Succès électrique et recul pour le vélo de ville

On estime généralement que 70 % de tous les vélos vendus en Belgique le sont par les commerces spécialisés. 45,5 % des 1552 négociants interrogés ont connu une hausse de leur chiffre d’affaires par rapport à 2013 ; près de 34 % sont en statu quo et moins de 23 % accusent une baisse.

E-Bike_bannerweb

Concernant les modèles, la popularité du vélo électrique est réelle. Il continue de doper les ventes de vélos avec une part globale sur le marché belge du cycle qui a progressé pour dépasser 23 %. Message bien compris par les vendeurs : ils sont 9 sur 10 à présenter un assortiment d’e-bikes dans leur salle d’exposition et les commerçants qui ont connu une hausse de leur chiffre l’imputent essentiellement à la progression de l’e-bike. Tout comme l’an dernier, une analyse par tranches d’âge montre à quel point ce vélo à assistance électrique est apprécié des seniors (54,1 %). Chez les utilisateurs dans la quarantaine ou la cinquantaine, ils sont de plus en plus nombreux à utiliser ce type de vélos pour les déplacements domicile-travail ou les courses hebdomadaires (22,6 %). Une tendance confirmée par l’IBSR (Institut Belge de la Sécurité Routière).

Autre progression notable, celles des vélos pliants : + 11,9 % chez les commerçants qui ont vendu davantage de vélos en 2014 qu’en 2013. Ceci montre peut-être que l’association vélo et transports publics commence à marquer des points.

Le vélo de ville enregistre lui un recul marqué (- 22,6 %) mais représente encore 25 % du marché. Peut-être cela atteste-t-il d’un abandon progressif de ces vélos au profit des vélos électriques.

DSC_0015

Les vélos « dames » en progression plus marquée que les « hommes »

Si l’on vend toujours beaucoup moins de vélos pour dames, leurs ventes progressent de 6,9 %, soit beaucoup plus que la hausse de 1,9 % des vélos messieurs. Un constat identique à celui dressé outre-Moerdijk par le magazine néerlandais spécialisé « Tweewieler ». Les utilisatrices constituent un groupe de plus en plus en plus important. Et c’est encore plus marqué si on s’arrête aux e-bikes ! Les commerçants enregistrent surtout une augmentation des ventes de modèles dames (66,5 %).

Cela dit, sur l’ensemble des vélos vendus en Belgique, le vélo « homme » domine toujours largement. Ce qui fait qu’en chiffres absolus, la progression des ventes est pratiquement identique pour les deux catégories.

DSC_0095

Il faut encore signaler la popularité accrue du vélo d’occasion pour lesquels les commerçants interrogés enregistrent une hausse de 57,4 % des ventes.

Stabilité des vélos sportifs

Pour les vélos de compétition et de VTT, l’enquête montre un statu quo en 2014. Au total, le second représente 11,35 % des vélos vendus en Belgique par les commerces spécialisés et celui des vélos de course 11,75 %. Dans ces deux segments, cinq marques dominent le marché en représentant la moitié du chiffre d’affaires.

En complément à cette enquête menée auprès des négociants, une seconde étude a été réalisée auprès de 45 000 cyclistes actifs. Elle révèle que quasiment un cycliste interrogé sur trois possède trois vélos, 30 % en ont deux et seulement 11 % n’en ont qu’un seul à leur disposition. Mais 17 % peuvent chaque jour choisir entre quatre modèles.

bannerkleinbikeoftheyearnologo

« Bike of the Year », première édition

Les initiateurs de l’enquête sont les organisateurs du salon Vélofollies qui abritera un stand un peu particulier : celui du « Bike of the Year ». Il s’agit d’un concours organisé par Agoria (Fédération des Entreprises Technologiques ) et le VAB (club flamand de la mobilité) dont l’objet est d’interpeller les consommateurs, les clients professionnels et les parties intéressées au sujet de la sécurité des cyclistes en général et de l’importance de vélos de qualité en particulier.

41 modèles ont été inscrits à cette première édition, ils seront exposés durant le salon à Courtrai. Il y a 12 candidatures dans la catégorie ‘vélo de ville’, 14 dans la catégorie ‘vélo électrique’ et 15 dans la catégorie ‘vélo de course’, de marques belges ou de fabrication étrangère.

Le “Bike of the Year Award” sera décerné début avril, par un jury professionnel et un panel de consommateurs pour les e-bikes, dans 3 catégories :

– vélo de ville de l’année,

– e-bike de l’année,

– vélo de course de l’année.

Par catégorie, trois vélos seront nominés et un gagnant sera sélectionné au final.

(*) L’enquête est scindée en deux volets, sondant d’une part 1552 négociants de cycles, d’autre part par environ 45 000 adeptes de la petite reine (les abonnés de la lettre d’actualité « Vélofollies »)

Alain Wagener

Crédit images :
Bikeoftheyear.be

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s