Barcelone : sortir sans crainte de se faire voler son vélo

fixedlover4

Alors qu’un voleur de vélos vient d’être arrêté dans ma ville et que La Poste belge lance CycloSafe, une expérience-pilote qui voit les facteurs dotés d’un outil leur permettant de repérer les vélos volés, mon attention a été attirée par une autre manière de lutter contre ce fléau du vol des bécanes. Elle vient de Barcelone, repose sur la solidarité et l’intérêt partagé entre citoyens. Le principe : des commerçants mettent à disposition des clients cyclistes des espaces pour ranger les vélos en toute sécurité

Guillem et Lara ont 24 et 28 ans. Il est musicien, elle bosse dans la publicité. Ce sont des passionnés des fixies, ces vélos à pignon fixe. En ville, ils constituent un mode de déplacement très adapté et très tendance. Souvent d’ailleurs, leurs propriétaires aiment les personnaliser, ce qui rend encore plus leur vol insupportable. On touche là à une dimension affective !

Nos deux jeunes gens ne veulent plus vivre avec cette crainte du vol qui refroidit les ardeurs de pas mal de candidats cyclistes quotidiens. A Barcelone (et ailleurs aussi), nombreux sont ceux qui n’osent pas prendre le vélo pour aller manger un bout, boire un verre, danser un peu…
Les deux compères ont donc imaginé mettre sur pied un réseau de lieux sûrs et bike friendly où les utilisateurs du vélo peuvent laisser leur engin à l’abri, en toute sécurité, le temps de s’offrir un peu de bon temps et de loisir.

fixedlover3

Bien évidemment, pas question de garder ces adresses pour eux. L’idée est d’ouvrir ce réseau à tous les cyclistes qui souhaitent y participer. Pour ce faire, Guillem et Lara ont créé un site web. Il recense déjà une cinquantaine d’endroits prêts à accueillir les vélos. Parmi eux, de nombreux bars, snacks et restaurants. Voir ainsi « débarquer » des cyclistes parce que là ils peuvent en toute sécurité déposer leur vélo dans un espace spécifique constitue pour ces établissements un moyen de séduire et de capter de nouveaux clients. La notification de l’adresse et la description des lieux sur le site web et les comptes réseaux sociaux de Fixed Lover assure elle aussi une publicité gratuite bienvenue. Tout le monde est gagnant. Pour chaque adresse sont précisés le nombre de vélos possible et les heures d’ouverture.

fixedlover carte

Très prochainement, une application mobile va arriver, rendant la formule encore plus efficace. A tout moment en effet, le cycliste pourra identifier le lieu d’accueil le plus proche de sa position, il pourra lister ses favoris et communiquer ses préférences…des informations utiles à la communauté.

L’initiative fixedlover est totalement privée, elle ne perçoit aucune aide publique.

Elle est inspirante et probablement duplicable dans des tas d’autres villes au monde.
J’ai trouvé cette info dans un article de Daniel Carlos Marquez sur le site de http://www.elperiodico.com avec ce très bon titre : « Une table pour deux et un vélo ».
Si j’étais patron de bar ou restaurateur, j’examinerais le concept de près je pense…

Alain Wagener

Crédit photo

http://www.fixedlover.com

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s