Gand, capitale mondiale des Repair Cafés !

repair café

Les Repair Cafés, c’est une des déclinaisons à succès d’une nouvelle manière de consommer, celle qui refuse ou limite autant que faire se peut la production de déchets. On y répare en groupe ce que beaucoup jettent ou auraient jeté. Le nombre de Repair Cafés dans le monde entier ne cesse d’augmenter. C’est le cas en Belgique aussi. Gand est d’ailleurs devenue la capitale mondiale des Repair Cafés avec 16 lieux accessibles. Découverte d’une idée utile, gratuite, durable et conviviale.

Depuis mars dernier, 200 groupes Repair Café locaux ont ouvert leurs portes, notamment en Allemagne, où leur nombre a presque triplé en cinq mois. À Berlin, il existe déjà dix Repair Cafés, soit 6 de moins à peine que Gand. La ville flamande vient de détrôner Amsterdam et ses 15 lieux. Elle est la capitale mondiale des Repair Cafés. Il y en a 175 en Belgique. Ces quelques données suffisent à démontrer le succès de l’initiative.

Réparer ensemble, échanger et partager

Réparer ensemble, c’est l’idée des Repair Cafés dont l’entrée est ouverte à tous. Ils sont organisés selon des permanences (un après-midi par mois, ou quelques soirées en semaine). Certains sont itinérants, d’autres fixes. On peut aussi bien y venir avec une tondeuse qui ne tourne plus, qu’avec une veste trouvée, une soupière ébréchée ou la récalcitrante voiture téléguidée du gamin. Sur place, on trouve des outils et du matériel mais aussi des « experts ». Ils sont électroniciens, électriciens, couturières, menuisiers, réparateurs de bicyclettes. Avec eux, on peut alors tenter (et réussir souvent) de réparer l’objet apporté. Les participants viennent parfois aussi les mains vides, juste avec l’envie d’aider leur prochain à sauver un objet dont ils ont besoin ou auquel ils tiennent particulièrement.

repair café serres

Dans la société de consommation, on a tellement pris l’habitude de jeter et de remplacer que le savoir-faire de la réparation nous est devenu étranger. Réparer n’est plus une « chose normale ». Le Repair Café sert à remettre de l’ordre dans tout cela, tout en donnant bien évidemment une nouvelle vie à un objet, ce qui équivaut aussi – ne l’oublions pas – à empêcher l’existence d’un nouveau déchet.

Une autre mentalité

Le Repair Café invite en fait les participants à avoir un nouveau regard sur les objets, à en redécouvrir la valeur… ces lieux sont un peu une incitation à changer de mentalité.

On soulignera encore qu’intégrer par ces canaux l’idée d’une réparation possible, c’est bon aussi pour les (quelques) réparateurs professionnels encore présents dans notre environnement quotidien. Eux aussi ont tout à gagner d’une modification des comportements face à un objet abîmé ou en panne. Les Repair Cafés n’ouvrent pas tout le temps, et on ne peut pas non plus tout y réparer. Ils sont une bonne première ligne pour les professionnels de la réparation.

repair café bienvenue

L’idée de ces endroits conviviaux de réparation gratuite et en groupe est assez récente. Elle est née dans la tête de Martine Postma, une militante écologiste hollandaise, également journaliste spécialisée dans les questions de développement durable. Elle crée le premier Repair Café en 2009 à Amsterdam. L’année suivante, elle lance l’association qui l’occupe désormais à temps plein et se répand dans le monde entier, apportant aide et soutien (en termes de visuel par exemple) à qui veut se lancer dans la mise sur pied d’un Repair Café. Un dossier, nourri de plusieurs années d’expérience, explique ainsi comment franchir et réussir les différentes étapes, comme trouver des réparateurs experts, un local, rassembler les outils nécessaires, …

En Belgique

Le premier Repair Café belge a ouvert à Bruxelles en 2012 et deux ans plus tard, je vous en ai parlé dans un article précédent, le Réseau des Repair Cafés francophones de Belgique a obtenu une Mention Spéciale du Jury du Prix Belge de l’énergie et de l’environnement (Eeward 2014), une belle reconnaissance pour les centaines de bénévoles et les organisateurs de la petite quarantaine de Repair Cafés que compte la partie francophone de la Belgique.

Le cap des 200 groupes pour l’ensemble de la Belgique sera sans doute assez vite atteint. Les candidats à la mise sur pied de tels lieux se manifestent régulièrement.
Le système fonctionne et se diversifie. Il s’est même invité cet été dans les campings de festivals, pour le plus grand bonheur des festivaliers.

repair café ardentes 2

Désormais, la formule fait tache d’huile, dans le monde entier, avec une démultiplication des lieux dans les pays déjà habitués au concept, mais aussi dans de nouvelles contrées. Les mois derniers, des kits de démarrage ont été commandés à Taïwan, au Portugal, au Danemark, en Suède et en Italie.

La liste des lieux, et le calendrier des Repair Cafés est accessible sur le site web de l’association.
repair café carte

Ce sont des endroits utiles et chaleureux, des lieux de solidarité, d’échange et de rencontre.
Et voilà pourquoi il y a fort à parier que quand l’ordinateur sur lequel je rédige ce blog fera mine de me lâcher, je l’emmènerai se faire ausculter dans un Repair Café (en plus, ça rime !).

Et vous, vous pratiquez ? Vous en avez un à proximité ? Dites-nous.

Alain Wagener

Pour les lecteurs liégeois, voilà le prochain rendez-vous du Repair Café Liège à qui je me suis permis de prendre des photos sur leur page Facebook pour illustrer cet article

repair café next

One response to “Gand, capitale mondiale des Repair Cafés !

  1. Pingback: Gand, capitale mondiale des Repair Cafés...·

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s