Le Vermont : résilience locale pour changement global

vermont marigaz

Ce qui intéresse le plus les gens, c’est ce qui les touche directement. C’est une sorte d’axiome que l’on peut vérifier aisément. Il n’y a pas de raisons qu’il ne s’applique pas aussi aux changements climatiques. L’Etat américain du Vermont l’a compris. Il vient de publier le "Vermont Climate Assessment", soit les résultats et prévisions d’une compilation d’études scientifiques menées sur base de données locales et centrées sur l’estimation des impacts locaux des changements climatiques. Conclusion : « les changements climatiques ne sont plus à venir, ils affectent le Vermont aujourd’hui ».

Vermont climat assesment

Des études sur l’impact des changements climatiques avaient déjà été réalisées à l’échelle de l’ensemble des Etats Unis, et même en 2008, concernant le Nord-Est du continent nord-américain.
La particularité de l’étude impulsée par le Gund Institute For Ecologicals Economics de l’Université de Vermont, c’est qu’elle « ne concerne » qu’un tout petit Etat d’à peine 625 741 habitants, le deuxième Etat le moins peuplé des USA, avec la sixième plus petite densité de population. Mais ce petit Etat a, en août 2011, souffert de la tempête tropicale Irène. En deux jours, elle a déversé 18 centimètres de pluie sur le territoire, inondé 800 kilomètres de route, abîmé 200 ponts avec pour conséquence que 13 villes du Vermont se sont retrouvées isolées. 1500 habitations ont été endommagées. Depuis, dans le Vermont, on se demande comment se préparer à d’éventuels autres déchaînements des éléments.

Plus de chaleur et plus de précipitations

Et les tendances collectées et reprises dans différentes études scientifiques donnent raison à celles et ceux qui optent pour la prévoyance. Dans l’Etat, la température moyenne annuelle a augmenté de 2,3° depuis 1960. Les hivers se « réchauffent » deux fois plus vite que les étés. Les premières gelées sont toujours plus tardives. Sur les quarante dernières années, les périodes de gel ont été raccourcies de quatre jours tous les 10 ans. La quantité annuelle moyenne de précipitations est elle en augmentation de 15 cm depuis 1960. Près de la moitié de cette augmentation s’est produite depuis 1990. L’augmentation est surtout marquée en hiver. Les pluies fortes sont nettement plus fréquentes.
Les tendances reprises dans le rapport annoncent des températures et des volumes de précipitations qui continuent à grimper, ainsi qu’une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes.

vermont automne

Anticiper les conséquences

L’Etat du Vermont est rural, montagneux, fait de petites villes avec des voies de communications limitées par la nature de l’environnement et de l’activité humaine. La situation fragilise aussi cette partie des Etats Unis devant les changements climatiques. Selon le rapport, ces derniers pourraient avoir des conséquences considérables pour l’industrie des sports d’hiver, les producteurs de sirop d’érable, l’agriculture… Les autorités publiques comme les entrepreneurs ou les privés peuvent trouver dans ce document des éléments de réflexion et d’actions à mener à l’échelle locale.

En matière d’énergie, les projections font état d’une augmentation de 7% de la demande chaque année, d’ici 2030. Les besoins des appareils d’air conditionné utilisés pour lutter contre la chaleur s’annoncent supérieurs à la réduction de la consommation d’énergie de chauffage durant des hivers moins rigoureux. Les événements météorologiques extrêmes menaceront les infrastructures énergétiques de Vermont et l’arrivée d’énergie fossile par la côte. Le rapport recommande donc de poursuivre deux approches pour renforcer le système énergétique local : l’augmentation de la part du renouvelable dans celui-ci et une meilleure efficacité énergétique, obtenue entre autres par des changements de comportements.

Concernant les ressources en eau, l’augmentation de la température menace les rivières locales en été, même si les précipitations devraient augmenter. Des assèchements momentanés de cours d’eaux sont possibles dans cet Etat qui a toujours conservé un flux dans ses cours d’eau durant l’été, contrairement aux autres Etats de la Nouvelle Angleterre.

Des impacts sont possibles sur la forêt. L’allongement de la période de développement des arbres, liée à des hivers plus courts et des printemps précoces, devrait être bénéfique pour certaines essences, comme le chêne ou l’érable. Par contre, des éclosions et floraisons plus tôt dans l’année pourraient générer des maladies pour certaines espèces, tandis que des hivers plus humides et des étés secs et plus longs seraient source de stress sur des arbres aussi importants que l’érable à sucre ou l’épicéa rouge.

vermont soleil

Pour l’agriculture, une plus longue période de croissance s’avérerait synonyme de production plus importante et pourrait générer de nouvelles opportunités. D’un autre côté, tout comme les arbres, ces changements pourraient s’accompagner de l’apparition de maladies et de parasites dans les cultures. Pour le bétail, l’allongement de la « belle saison » pourrait augmenter la productivité des pâtures et champs de fourrage, une amélioration potentiellement contrecarrée par une baisse possible de la production du bétail soumis à des étés plus chauds.

En matière de tourisme et de loisirs, la bonne nouvelle pour les professionnels de la glisse, c’est que le nombre d’averses de neige devrait augmenter dans les montagnes locales pour les 25 prochaines années. Ensuite, à échelle de 30 -40 ans, les prévisions pronostiquent plutôt des averses de pluies, de quoi raccourcir la période « skiable ».

vermont hiver freefoto
Une perte qui devrait, si les professionnels prennent les mesures adéquates pour y faire face, être compensée par le développement d’activités de tourisme d’été. Il sera plus long et restera plus agréable que celui des Etats plus au sud, confrontés à des chaleurs plus fortes et à une humidité supérieure… Il y aura là un public à aller capter pour le Vermont.

Les incidences en matière de santé, de transports, d’éducation (il y aura lieu de changer d’habitudes et de comportements) sont aussi examinées dans le rapport auquel est consacré un site web où vous pourrez à loisirs découvrir l’essentiel de ses éléments.
Quant au document complet de plus de 200 pages, il est consultable ici.

Résilience locale

Il y aura donc des impacts négatifs et positifs à ces changements climatiques. L’important est d’en être conscient et de s’y préparer, c’est exactement le sens des études menées pour le Vermont et reprises dans ce rapport.

La capacité de s’adapter, de répondre et de réagir aux éléments de manière locale est aujourd’hui au cœur de la réflexion de cet Etat américain.

vermont été nuage montagne

Même s’il est un « petit » contributeur au réchauffement climatique, l’Etat du Vermont, par ce rapport, montre sans doute l’exemple d’une prise de conscience et d’une volonté d’action pour affronter et s’adapter aux modifications environnementales, météorologiques, économiques, agricoles, culturelles annoncées pour demain et après-demain, et auxquelles il ne pourra se soustraire.

J’ai trouvé la démarche intéressante, et j’avais envie de vous la faire partager.

Elle pourrait assurément être imitée par quantité de villes, provinces, régions car elle présente un intérêt pédagogique évident pour la population. Les données collectées et les perspectives tracées sont à échelle locale, soit au plus proche des préoccupations de tout un chacun. Ce n’est pas à l’autre bout du monde, c’est ici, chez moi, dans ma région. Et cet impact didactique-là n’est pas négligeable !

Alain Wagener

Crédit image
Vermont Climate Assessment
Vermontvacation.com
marigaz.wordpress.com

One response to “Le Vermont : résilience locale pour changement global

  1. Pingback: Burlington (Vermont), première ville US énergétiquement autonome | Alain Wagener Green·

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s