Belgique : progression des ventes de vélos

DSC_0018

Velofollies, le salon belge du vélo qui se déroulait le week-end dernier à Courtrai (du 17 au 19 janvier à Kortrijk Xpo), ce sont 280 exposants présentant les nouveautés du cycle sur 40 000 m² d’exposition. Manquant de chiffres officiels de vente de vélos, ils ont lancé une enquête auprès de 1574 commerçants et revendeurs de cycles. Avec un taux de réponse de plus de 20 %, les résultats obtenus fournissent des données intéressantes et représentatives du marché belge. Les ventes sont à la hausse

L’enquête montre tout d’abord une moyenne de 258 cycles vendus par établissement, ce qui, en extrapolant, autorise une estimation de plus de 406 000 cycles vendus en 2013 par le biais des commerces spécialisés. Sont exclues de ce nombre les ventes par les grossistes et sur le web.

Le vélo au féminin

De manière peut-être surprenante au premier abord, les dames représentent une clientèle majoritaire . Plus de la moitié des ventes concernent des vélos de dames (56,1 %), surtout des modèles de course, autre surprise. Les revendeurs ont bien compris la tendance en accordant de plus en plus de place à cette clientèle féminine, lui réservant souvent un espace particulier de la salle d’exposition. Par rapport à 2012, les commerces de détail en Belgique font état d’une hausse de 4,4 % des ventes de vélos de dames.

DSC_0068

Cette hausse s’explique notamment par le succès du vélo électrique dont elles sont friandes : plus de 60 % des fabricants de vélos en ont distribué davantage en 2013 qu’en 2012. Des chiffres qui corroborent ceux de Federauto qui, fin août, annonçait des ventes entre 400 000 et 430 000 unités avec une nette progression des vélos électriques. On en vendait 20 000 en 2010. Les prévisions 2013 tablaient sur un volume de 50 000 vélos électriques distribués en Belgique, soit un vélo sur huit. La progression est en fait plus forte : un vélo "belge" sur cinq est désormais électrique !

Du côté des commerçants, pas de doute sur l’évolution future : l’enquête démontre qu’en terme de secteur de croissance pour l’avenir, 93 % pointent le vélo électrique.

Le futur sera électrique

Selon les fabricants et les importateurs, le vélo de ville (plus coûteux) cédera progressivement du terrain à l’e-bike, dopé par les nouveaux développements technologiques et les avantages fiscaux (s’il est utilisé pour le trafic domicile-travail). L’âge moyen du cycliste « électrique » ne cesse d’ailleurs de diminuer, ce qui annonce un beau potentiel pour ce type d’articles.

Pour l’Europe, où le marché est en forte croissance, les estimations chiffrent à 3 millions d’unités le nombre de vélos électriques en circulation en 2015, soit 10 % des 30 millions d’exemplaires écoulés déjà chaque année dans le pays où circulent 90% des vélos de ce type au monde, la Chine, également premier producteur mondial de ce type de machine. Le marché mondial de l’e-bike en 2020 devrait peser 11 milliards de dollars !

Pour en revenir à l’enquête sur les ventes de vélos et accessoires en Belgique, au hit-parade, malgré la forte progression des e-bikes, le vélo de ville traditionnel domine toujours (25,7 %), au même titre que les accessoires et pièces détachées (24,52 %). Suit le vélo électrique avec près de 21 % des ventes. Les vélos de compétition et VTT emportent les quatrième et cinquième places.

DSC_0038

L’occasion, tendance à suivre

Nos voisins hollandais y sont habitués de longue date, et la tendance arrive sur le marché belge : la vente de vélos d’occasion gagne sans cesse du terrain. La moitié des négociants interrogés ont aménagé un département de vélos de seconde main. Peut-être un signe de la crise et des incertitudes économiques. C’est assez marqué du côté des vélos pour enfants.
Un vélo de seconde main, c’est un bon produit pour la revente sur le web. L’offre devrait y progresser. Aujourd’hui, seulement 10 % des revendeurs interrogés proposent des articles en ligne, mais près du double comptent ouvrir une boutique virtuelle dans les douze mois à venir.

Plus de vélos vendus que de voitures

Encore quelques chiffres à utiliser (ceux-ci) avec un brin de mauvaise foi si on est un défenseur du vélo : en 2012, il s’est vendu en Europe (tendance générale à l’exception de la Belgique et du Grand Duché de Luxembourg) plus de vélos que de voitures ! C’est ce qui ressortait de la comparaison des chiffres de l’association européenne des fabricants et importateurs de pièces de cycles (Coliped) et de ceux de l’Association Européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA).

vente vélos voitures

L’explication n’est pas dans une explosion spectaculaire des ventes de cycles et une irrépressible envie de nos contemporains de circuler en deux roues, c’est surtout le reflet du déclin du marché automobile, avec des ventes de voitures à leur niveau le plus bas depuis 20 ans (c’est la crise) et une évolution des mentalités, surtout chez les jeunes pour qui l’automobile ne représente plus forcément l’objet à posséder à tout prix.
Pas d’euphorie donc… mais une progression avérée malgré tout du marché du cycle.

Alain Wagener

3 responses to “Belgique : progression des ventes de vélos

  1. Pingback: Belgique : progression des ventes de vél...·

  2. Pingback: France : le marché du cycle se porte plutôt bien | Alain Wagener Green·

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s