Liège : fédérer pour produire et consommer une alimentation locale

ceinture logo

Des agriculteurs en circuits courts, des transformateurs, des groupements d’achats, des agences de développement économique, des chercheurs universitaires, des citoyens curieux et intéressés… il y a eu du monde, beaucoup de monde pour le double événement de lancement de la Ceinture Aliment-terre Liégeoise dont le projet consiste à transformer en profondeur le système alimentaire de la région liégeoise. Le projet est collectif, fédérateur. Il se veut très concret. Ses porteurs n’en sont plus à l’utopie. Désormais, c’est place à l’action !

Pour qui s’intéresse à la production et à la consommation alimentaire, il y a une évidence : partout dans le monde, des initiatives toujours plus nombreuses proposent des alternatives à la mondialisation alimentaire, à la perte de souveraineté alimentaire locale. C’est le cas à Liège et dans sa région aussi. Plusieurs dizaines de projets de production et de distribution en circuits courts, de coopératives diverses, de formations y ont vu le jour. L’université de son côté a sorti le projet Verdir, celui qui envisage de l’agriculture urbaine pour redonner vie aux sites industriels locaux, mis à l’arrêt les uns après les autres.

Les partenaires à la base de la création de la Ceinture Aliment-terre Liégeoise voient dans ces éléments le signe que c’est le bon moment pour lancer la machine en accompagnant et en structurant le processus en cours, par la création (et le financement) des chaînons manquant ou la mutualisation des outils pour ne citer que deux exemples.

ceinture forum gens

« Il y a aujourd’hui une masse critique qui est atteinte » argumente Christian Jonet, un des moteurs du mouvement « Il y a suffisamment de forces vives désormais pour imaginer créer une filière complète d’alimentation locale, durable, en circuits courts, pour que la majorité de l’alimentation consommée localement soit d’origine locale, en créant une alliance ville-campagne. L’idée c’est de passer de quelque chose de marginal aujourd’hui à quelque chose de conséquent demain. On travaille à échelle de 15, 20 ou 30 ans. La participation des chercheurs nous permettra de vérifier les conditions pour ce changement d’échelle, histoire d’arriver à quelque chose de significatif ».

Les participants ou sympathisants voient dans ce projet une manière d’anticiper et de faire des menaces qui pèsent sur les productions locales (Politique Agricole Commune, réchauffement climatique..) une opportunité, avec à la clé un impact réel escompté sur l’économie locale, notamment sur l’emploi : ceux qu’une telle production agricole va générer ne seront pas délocalisables.

C’est ce que connaît la région de Freiburg en Allemagne, traditionnellement « branchée » bio. Là, 16 entreprises durables (restaurant, vignerons, arboriculteurs, maraîchers, magasins bio, cuisine de collectivité…) collaborent pour fonctionner de manière locale, dans un projet soutenu par du financement citoyen. « Si le politique ne le fait pas, le citoyen peut le faire » conclura Peter Volz, représentant Die Agronauten et un des témoins inspirant venus partager des expériences existantes à l’étranger.

A ce titre, l’intervention des Ekovores français aura marqué les esprits : ils sont venus expliquer en Cité Ardente comment il fallait contourner la pétro-agriculture en mettant fin à la dépendance au pétrole par la création de boucles de production locale, résiliente, d’autant plus forte que les périmètres sont resserrés. Cette vidéo en explique le principe, et un tour sur leur site vous permettra aussi de voir les idées qui sont les leurs pour reconnecter le citadin à la nature…c’est aussi déroutant qu’attirant !

Dernière à s’exprimer, la présidente de l’International Urban Food Network (IUFN), le réseau de recherche et de coopération internationale sur la gouvernance alimentaire des régions urbaines « Il est important que ce type de mobilisation citoyenne, connectée à un territoire, se multiplient à travers le monde, et Liège participe à cette aventure là de manière optimiste, enthousiaste et très organisée » se réjouit Markéta Braine-Supkova, avant d’ajouter « des villes comme Toronto, Vancouver, Londres, Barcelone… ont des foodcouncils, des institutions qui leur permettent de s’interroger de manière très spécifique sur la question alimentaire ». On comprend mieux l’importance de cette approche quand on sait que les prévisions annoncent qu’en 2050, 80 % de la population vivra dans des zones urbaines (déjà + 50 % aujourd’hui).

ceinture forum 2

La seconde journée de lancement de la Ceinture Aliment-Terre Liégeoise a consisté en un forum ouvert où les participants, en quelques sortes les premiers acteurs de cette plate-forme citoyenne, ont échangé de manière très concrète sur le projet, avec la conviction que la question n’est vraiment plus de savoir s’il faut le construire, mais bien celle de trouver comment le faire.

Si les enthousiasmes ne s’essoufflent pas, si les financements (européens mais aussi citoyens) veulent bien suivre, il se pourrait bien que ce début de mois de novembre 2013 marque un tournant et un coup d’accélérateur au développement d’une production et d’une consommation alimentaire locale d’importance dans la région liégeoise. La demande en produits locaux, bio, en circuits courts y est telle qu’une des priorités devrait être de former des producteurs. C’est une belle mission.

ceinture tableau idée2

Je vous invite vraiment à visiter les sites web repris dans cet article, ainsi que le groupe Facebook de la Ceinture Aliment-Terre Liégeoise

… et pour celles et ceux qui voudraient un résumé de tout cela en un peu moins de trois minutes d’images, voici le reportage télévisé que j’ai consacré au sujet pour la télévision régionale liégeoise

Alain Wagener

Crédits photo
Ceinture Alimentaire Liégeoise
Liège Bouge

2 responses to “Liège : fédérer pour produire et consommer une alimentation locale

  1. Pingback: Retour sur le succès des événements de lancement de la Ceinture aliment-terre liégeoise, le 5 et 6 novembre 2013 | Ceinture Aliment-Terre Liégeoise·

  2. Pingback: Ce blog : un an et toujours vert ! | Alain Wagener Green·

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s