Bruxelles : un festival du film durable

green up affiche

La deuxième édition du Green Up Film Festival, le festival du film sur le développement durable et l’économie verte, débute ce dimanche à Bruxelles. Le thème en est cette fois « le gaspillage et les déchets », avec une soirée exceptionnelle mercredi 16 octobre dans le cadre de la Journée Internationale de l’Alimentation, autour de la projection du film « Global Gâchis ». Le festival connaîtra une seconde partie, en avril prochain, avec une sélection de documentaires choisis par les internautes et diffusés sur le web.

Proposer des films et des documentaires au grand public afin de le sensibiliser au développement durable, montrer comment chacun peut y contribuer , c’est la mission que se sont donnée les organisateurs du Green Up Film Festival.

Il débute ce dimanche 13 octobre par une journée destinée au famille.

Film, récup’, repair

Programmée au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, cette première journée propose aux plus jeunes la projection du dessin animé WALL-E des Studios Pixar, l’histoire du dernier être sur Terre, qui s’avère être… un petit robot !

Trashed_Poster_A3_WEB

Les parents eux, en attendant de visionner Trashed, avec Jeremy Irons, repris dans la sélection officielle du Festival International de Cannes 2012, pourront s’adonner aux joies de la création de jouets et d’objets en matériel de récup’ ou participer à un atelier de réparation d’objets électroniques ou en bois proposé par le Repair Café. Vous pouvez donc prendre avec vous un jouet ou votre cadre photo en bois, vos objets électroniques ou votre petit électroménager hors d’usage… Des outils et du matériel seront disponibles, ainsi que des « experts » pour vous aider à les réparer. Le documentaire « Chemerical : redefining clean for a new generation » fait aussi partie du programme dominical, entièrement gratuit à l’exception de « Trashed » pour lequel l’entrée est payante.

Lutter contre le gaspillage

Le rendez-vous suivant, c’est pour le mercredi 16 octobre avec, à la VUB (Vrije Universiteit Brussel) une soirée spéciale de lutte contre le gaspillage alimentaire.
Afin d’attirer l’attention du public et des institutions sur le scandale du gaspillage alimentaire en Europe et dans le monde, le festival accueille le mouvement "Feeding the 5000", qui lancera à cette occasion sa campagne européenne.

Initié par Tristram Stuart, "Feeding the 5000" promeut des idées novatrices pour apporter des solutions au gaspillage alimentaire.

disco soupe

Disco Soupe et Global Gâchis

A l’occasion de cette soirée, le festival invitera gratuitement le grand public à la dégustation d’une soupe géante préparée à base de légumes disqualifiés, mais encore parfaitement consommables.
Cette soupe sera préparée par le public lui-même, de 15 à 18 heures, sur le campus de la VUB et en musique, selon le concept de la « Disco Soupe » que vous pouvez découvrir par ici et sur lequel je reviendrai dans un prochain article.

Après la dégustation du potage, projection du documentaire Global Gâchis qui souligne qu’alors qu’un milliard d’êtres humains souffrent de malnutrition, un tiers de la production mondiale de nourriture est gâchée. L’ensemble des producteurs, distributeurs et consommateurs des pays occidentaux jette une quantité de nourriture qui pourrait nourrir 7 fois la population qui a faim dans le monde . Révoltant, interpellant, et à voir.

feeding the 5K

Après le film, place à l’échange de vues entre Tristram Stuart et les participants, de quoi mieux cerner ce qu’est cette campagne européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire "Feeding the 5000" . Elle entend réunir les associations environnementales, les institutions locales et européennes, les industriels, les médias et la société civile autour d’un même objectif : réduire de manière drastique le gaspillage alimentaire, proposer des solutions, des alternatives politiques, industrielles ou individuelles à cette réalité inacceptable. Le travail, ouvert à tout qui souhaite s’impliquer, est prévu pour 6 mois. La campagne se clôturera par un « Banquet des 5000" programmé à Bruxelles en avril 2014.
Cette soirée du mercredi est évidemment gratuite. Il convient toutefois de s’inscrire sur cine-onu@unric.org.

Le lendemain, toujours à la VUB, poursuite des animations avec un film (Bag it !) et un débat, autour de la problématique des déchets plastiques.

Festival on-line

Ainsi se terminera la partie « bruxelloise » du festival. Dès le lendemain, elle laissera la place à la dimension web de celui-ci. A partir du vendredi 18 octobre et jusqu’au 15 avril 2014, les internautes pourront découvrir chaque semaine une nouvelle bande-annonce de documentaire sur le site du festival. Il leur sera demandé de voter. Les 10 reportages qui auront reçus le plus de votes seront alors sélectionnés. Ils constitueront la programmation du prochain festival on-line qui se déroulera sur le site, du 16 au 30 avril 2014, avec la diffusion en streaming des documentaires retenus.

Pour celles et ceux qui peuvent rejoindre la capitale belge, ce dimanche, mercredi ou jeudi, ce rendez-vous pédagogique et militant est à découvrir, avant d’en prolonger le suivi sur le web dans les prochaines soirées et les prochains mois.

Un détour par le site web est aussi utile, même sans suivre le festival, et à tout moment. Il propose une compilation d’informations et d’astuces « vertes et durables » intéressantes…

ça vaut bien un petit clic de souris pour jeter un oeil !

Alain Wagener

Crédit photos :
Green Up Film Festival
facebook.com/discosoupe

5 responses to “Bruxelles : un festival du film durable

  1. Bonjour,
    Merci pour ce bel article🙂
    Une erreur pourtant : aucune inscription nécessaire pour la soirée spéciale gaspillage alimentaire du mercredi 16.
    C’est pour la soirée du jeudi et pour la projection de Bag it! qu’il faut s’inscrire sur cine-onu@unric.org.
    A ne pas confondre !
    Merci
    L’équipe du festival

  2. Pingback: Bruxelles : un festival du film durable | Le jo...·

    • Bonjour Matthieu. Pas de problème pour moi à ce que vous utilisiez une photo de l’article, en vous précisant que seule celle de la carotte un brin "masculine" a été prise par mes soins. Pour les autres, concernant le crédit, il faut se reporter au bas de l’article.
      D’autres articles du blog traite aussi de la lutte contre le gaspillage alimentaire, n’hésitez pas à aller y jeter un coup d’oeil pour voir si d’autres photos peuvent vous être utiles.
      Je découvre du coup votre travail en presse hyperlocale sur Schaerbeek, je trouve cela super sympa (l’équivalent pour ma région est dans mon tiroir à projets depuis un temps certain🙂 ) et je vais me permettre d’en faire tourner le lien sur mes réseaux.
      merci de votre intérêt et de votre message
      Alain W

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s