Grands travaux inutiles : un livre financé en 24 heures à peine !

Mycael

Le financement participatif, dans lequel s’impliquent les internautes, on en a déjà parlé sur ce blog. J’y reviens aujourd’hui pour souligner une performance plutôt étonnante et rassurante : 4000 euros pour financer l’édition et la diffusion d’un « Petit livre noir des grands projets inutiles » ont été rassemblés en à peine 24 heures sur la plateforme http://www.ulule.fr ! Au moment d’écrire ces lignes, en ce 3 juillet 2013, 168 contributeurs ont amené 5230 €, de quoi permettre au projet de se réaliser mais aussi de se décliner sous une seconde forme, via un site web.

« Le petit livre noir des grands projets inutiles » aura pour dessein de décrire et de rassembler de manière synthétique les grands projets d’infrastructures inutiles, ceux qui se heurtent à des mobilisations citoyennes. Il en soulignera les risques environnementaux, sociaux, économiques. Il devrait démontrer aux décideurs concernés combien leurs projets ne tiennent pas la route, et donner aux opposants un outil pratique pour contre-argumenter.

Pour les futurs auteurs de l’ouvrage, les grands projets inutiles, ce sont ces projets d’aménagement du territoire pensés par des promoteurs, des ingénieurs et des maîtres d’ouvrages prêts à tout pour vendre la construction d’un aéroport, d’une autoroute, d’une centrale nucléaire, d’une ligne de TGV ou d’un centre commercial… sans se préoccuper une seule seconde de la réelle utilité d’un tel ouvrage . Ce sont aussi des projets pensés par l’Etat et conçu par un grand groupe industriel sans aucune consultation citoyenne et faisant fi des réels besoins locaux. Dans les différents cas de figurent, les décideurs politiques impliqués espèrent ainsi relancer la croissance économique et amener le plein emploi.

Zigazou 76

Pour les porteurs du projet soutenu sur la plateforme de financement participatif, l’utilité de ces travaux importe donc peu puisque le but premier est de stimuler une activité économique atone. Que ces projets soient dangereux pour l’environnement, énergivores, structurellement déficitaires tracasse peu les décideurs surtout soucieux de l’effet « marketing » de la création d’emplois et de la croissance…quand les opposants estiment en fait que ces travaux ne feront qu’accroitre la puissance et la domination des multinationales et renforcer la triple crise actuelle (économique, environnementale et sociale).

Sur la page de description du livre sur ulule.fr, vous trouverez la liste des projets inutiles qui seront abordés dans l’ouvrage, comme l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, des lignes de chemin de fer, des autoroutes…

Le livre, annoncé pour la fin de l’été, est coordonné par l’association Agir pour l’environnement. Il sera écrit à plusieurs mains en lien avec les collectifs locaux mobilisés. Il sera signé « Camille », pseudo permettant de préserver l’anonymat des opposants et de les protéger d’éventuelles poursuites judiciaires.

DSC_0066

L’ouvrage concernera la France… mais serait aisément adaptable à de nombreux (à tous les ?) pays. En Belgique francophone, dans le même ordre d’idée, les téléspectateurs se souviennent de la mythique série des « Grands Travaux Inutiles » de Jean-Claude Defossé fin des années 80 (déjà !).

Et juste pour le plaisir, et aussi pour souligner la dimension « transposable » du projet, voici un extrait du glossaire utilisé pour mettre les internautes en appétit et les motiver à financer le projet. Si ça ne vous fait penser à personne, c’est que vraiment vous vivez couper des réalités politiques et économiques 

"Inaugurite : Maladie généralement contractée à l’occasion du troisième mandat d’un député-maire-président de la communauté de communes. Elle s’attrape par simple contact, proximité ou échange avec un représentant de la direction des routes du ministère des transports. L’inaugurite peut également se répandre par inhalation accidentelle de gaz à effet de serre, forte dose de kérosène, particules fines ou irradiations soudaines. Les premiers symptômes apparaissent en même temps qu’une certaine forme de surdité démocratique et presbytie populaire. Le goût du pouvoir a pour effet d’inhiber toute forme de discernement, amenant l’édile locale à manier l’inaugureuse (petite paire de ciseaux spécialement dédiée à la découpe de ruban) devant le journaliste de la presse quotidienne régionale venue spécialement immortaliser cet évènement « historique ». Avec le temps, l’inaugurite peut évoluer en maladie chronique s’attaquant au système nerveux central amenant le baron local à exiger la dissolution du peuple, le remplacement des terres arables par du bitume et l’ouverture d’un compte en Suisse. A ce jour, le seul antidote connu est la mobilisation citoyenne et l’éducation populaire."

L’appel au financement du site web se poursuit …

Alain Wagener

Crédits photos :
Mycael
Zigazou 76

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s