200 bus 100 % électriques à Shangai grâce aux surcondensateurs

bus-tramway-supercondensateur

Ils ont été testés à grande échelle lors de l’Exposition Universelle de Shangaï en 2010. Depuis, les bus 100 % électriques de la société Sunwin, filiale locale de Volvo, sont opérationnels dans la mégapole chinoise. Leur "plus" : des super-condensateurs qui, à l’aide d’un pantographe, se rechargent en quelques secondes lors des arrêts dans des stations spécifiquement équipées.
A côté de toutes les nuisances qui y sont occasionnées à la planète, la Chine fait là la démonstration qu’elle travaille aussi à la réduction des émissions nocives pour l’environnement, et que des solutions existent et sont applicables sur le terrain, loin des bancs d’essais.
Voici infra un lien sur le sujet au départ du site d’Avere France, pôle d’information, d’échange et d’expertise sur les véhicules hybrides et électriques.

Navettes et bus électriques.

Autre lien sur le même sujet, envoyé par un lecteur : http://www.supercondensateur.com/article23/bus-electrique-supercondensateur-adopte-en-chine

6 responses to “200 bus 100 % électriques à Shangai grâce aux surcondensateurs

    • Merci pour le message et merci aussi pour le lien sur le site que vous indiquez.
      ça fera deux fois l’information pour le "prix" d’une😉
      Une fois encore merci pour la précision. Je rajoute le lien dans l’article

  1. Le système est un flop monumental. Mis en service lors des jeux olympiques en Chine, les super condensateurs ne résistaient pas à la forte chaleur… ils devaient être refroidis avec de la glace. En plus souvent coincés dans des embouteillages, ils se retrouvaient bloqués suite à l’épuisement de la réserve d’électricité stockée dans leurs super condensateurs. Cette débâcle ressemble à celle du Gyrobus expérimenté en 1956 sur la ligne Gand-Merelbeke. Toute une série de ces bus chinois à super condensateurs ont été transformés en trolleybus et circulent dans différentes villes chinoises sans aucun problème maintenant. En conclusion, encore une fausse bonne idée!

    • Merci pour ton commentaire André. Peut–être la technique doit elle encore être affinée; peut-être des solutions ont-elles été apportées depuis les Jeux, il y a sans doute moins d’embouteillages qu’à ce moment-là…en tout cas la piste de travail existe et est testée. Si quelqu’un a d’autres informations, qu’il ne se prive pas pour les partager sur ce blog😉 Vos commentaires sont toujours les bienvenus

    • Les supercondensateurs peuvent maintenant fonctionner dans des plages de températures de -40°C à 70°C :
      http://www.industrie-techno.com/saft-se-lance-dans-les-supercondensateurs.8127
      Il y a d’ailleurs des camions canadiens parcourant des régions très froides qui démarrent leur camion avec des supercondensateurs plus fiables que les batteries par grand froid.

      Au final, les Chinois ont choisi des bus utilisant à la fois des batteries et des supercondensateurs, supprimant ainsi le risque de panne de courant. Suffit de lire l’article que j’ai donné en lien.

      Même la France s’y met avec des bus hybride diesel / supercondensateur :
      http://www.supercondensateur.com/article22/bus-supercondensateur-autobus-hybride-arrive

      Ce n’est pas en abandonnant des technologies révolutionnaires au premier petit couac, qu’on peut espérer avancer ! Avant d’apprendre à marcher, vous avez du tomber plusieurs fois !

  2. Ah voilà un bel effort de la Chine! on la critique pas mal avec sa pollution à tout va mais on ferait pas mal de se mettre au vert aussi! (Paris, à quand les bus électriques hein? )😀

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s