Recherche : une centaine de véhicules équipés de piles à combustible vont voyager à travers l’Europe

at32799

On les dit prometteurs pour l’avenir du transport routier, et pourtant les véhicules à hydrogène restent très peu disponibles à la vente sur le marché. Cela pourrait changer après l’évaluation du projet européen SWARM. (« Demonstration of Small 4-Wheel fuel cell passenger vehicle Applications in Regional and Municipal transport »).

Durant 3 ans, de 2014 à 2016, il va permettre le déploiement à grande échelle de 90 petits véhicules de tourisme à hydrogène dans trois régions d’Europe (Midlands britanniques, la région Weser-Ems dans le nord-ouest de l’Allemagne, les régions bruxelloise et wallonne en Belgique). Air Liquide y installera une station-service à hydrogène, en l’occurrence à Brême, à Birmingham et à Bruxelles. Ainsi verra le jour une « autoroute de l’hydrogène » continue, permettant aux véhicules utilisant ce carburant de se déplacer d’Écosse en Scandinavie en passant par les actuelles et futures stations d’Aberdeen, de Londres, de Hambourg, de Cologne et de Copenhague.

swarm-itineraire

Les véhicules utilisés seront des voitures de tourisme à bas prix équipées de moteurs électriques et de piles à combustible fonctionnant à l’hydrogène. Ils ne rejetteront donc que de l’eau. Produits par trois partenaires du projet (Riversimple, H2O E-mobile GmbH et Coventry University Enterprises limited), ils seront conduits par des utilisateurs dans diverses conditions réelles de fonctionnement. Leur fiabilité, leur économie en carburant et leurs performances seront évaluées, ce qui aboutira à de nouvelles améliorations et à des modèles de véhicules commercialisables. Le nombre de véhicules concernés ici est le plus important jamais déployé pour un projet de démonstration.

ULB et Ulg partenaires du projet

L’Université libre de Bruxelles (ULB) participe avec son service ATM (Aéro-Thermo-Mécanique). Il va réaliser principalement le développement d’un banc d’essais complet de toute la chaîne de transmission hybride (batterie Li-Ion + pile à combustible) afin d’y effectuer notamment des tests d’endurance de la pile à combustible. Objectif : déterminer les effets dus au vieillissement de la pile. Ces travaux seront aussi soutenus par l’analyse des données expérimentales transmises en condition réelle de circulation par une bonne dizaine de véhicules circulant à Bruxelles.

Deux équipes de recherche de l’Université de Liège (ULg) sont impliquées également, le Groupe d’Electrochimie (Département de Chimie Appliquée) et le groupe d’Ingénierie des Véhicules (Département d’Aérospatiale et Mécanique).

Partenaire du Campus Automobile à Spa Francorchamps, l’ULg aura entre autres pour mission d’effectuer des essais de véhicules à pile à combustible sur le célèbre circuit spadois. Les résultats attendus devraient permettre d’améliorer la conception, la performance, la fiabilité des futurs véhicules à pile à combustible.
L’Université liégeoise sera également responsable de la mise en place du projet de démonstration des véhicules en milieu urbain. A son cahier des charges encore, l’évaluation de la perception par le public des véhicules à piles à combustible et de la technologie de l’hydrogène. Les utilisateurs des trois régions pourront faire part de leur ressenti et, in fine, aideront par là à préparer le grand public à l’apparition de cette nouvelle technologie sur le marché.

Les entreprises et les particuliers qui souhaitent tester les véhicules au cours de cette phase de démonstration de trois années sont invités à contacter les partenaires locaux, en l’occurrence donc l’ULB et l’ULg pour la Belgique.

Le projet européen SWART est crée par la « Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking » (FCH JU). Il s’agit d’un partenariat public-privé qui soutient les activités de recherche, de développement technologique et de démonstration (RTD) dans les technologies reposant sur la pile à combustible et sur l’hydrogène en Europe. L’objectif de la FCH JU est de faire bénéficier les Européens des avantages de réduction de la dépendance aux hydrocarbures et de la contribution à la croissance économique grâce à des efforts conjoints de tous les secteurs. Les trois membres de la FCH JU sont la Commission européenne, des industries du secteur des piles à combustible et de l’hydrogène représentées par le groupement industriel NEW et la communauté scientifique représentée par le groupement scientifique N.ERGHY.

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s