Deux idées ingénieuses pour produire de l’électricité

Après le rechargement de votre téléphone grâce à votre tasse de café (voir post précédent), voici d’autres trouvailles pour produire de l’énergie à un très faible coût environnemental.
Commençons, toujours pour recharger des appareils électriques légers (mobilophones, lecteurs MP3…) par cette réalisation de designers kenyans : la « bouteille chargeur ». Elle transforme n’importe quelle bouteille plastique en un chargeur électrique, à condition de lui adjoindre une mini turbine et de l’eau bouillante. C’est ainsi que se crée l’électricité, de quoi avoir une durée de charge de 15 à 30 minutes. Cela fonctionne qu’il fasse jour ou nuit, ensoleillé ou pluvieux. N’importe quand, n’importe où, à condition d’avoir de l’eau bouillante, voilà ce qui pourrait être le slogan de ce projet aujourd’hui à l’état d’expérimentation et de montage financier par le biais d’un opérateur de financement collaboratif.
Quand on sait qu’il y a plus de 200 billions de bouteilles en plastique utilisées chaque année, qu’il y aura en 2014 autant de téléphones portables que d’humains sur terre, on se dit que l’idée est plutôt séduisante. Et plus particulièrement encore dans les régions du monde dépourvues d’électricité. En Afrique, on estime à 200 millions le nombre d’utilisateurs de la téléphonie mobile privés d’accès à l’électricité. Pour recharger leur téléphone, ils doivent se déplacer parfois sur de longues distances et payer cher le service.
Pour en savoir plus sur ce projet, http://www.indiegogo.com/projects/world-s-first-bottle-charger-prototype?c=home

Un ballon de football pour avoir de la lumière

1 enfant sur 4 dans le monde n’a pas accès à l’électricité. La plupart joue au foot…le projet "Soccket" mixe les deux ! Il bénéficie lui aussi du crowdfunding, via la plateforme Kickstarter dont je vous ai parlé dans le post sur la cérémonie des Oscars du cinéma. Il s’agit cette fois de financer un ballon de football un peu particulier puisqu’il recèle un système capable de transformer les mouvements qui lui sont imprimés lors du jeu en énergie électrique. 30 minutes de jeu avec le ballon alimenteront durant 3 heures une petite lampe se fixant directement sur la sphère. L’initiative est très adaptée pour les pays en voie de développement. Le ballon est en test en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Afrique. Pour la commercialisation, les auteurs du projet espèrent recueillir 75 000 $. Un don de 89 $ assure l’envoi d’un exemplaire dès le mois d’août prochain. http://soccket.orgsoccet2
Ces deux initiatives ne révolutionneront pas le monde mais elles sont deux touches de plus pour démontrer que la réflexion sur des solutions alternatives dans le dossier des énergies a cours aux quatre coins du monde.

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s