« Pibal », le vélo bordelais signé Philippe Starck

Comme Paris ou Lyon par exemple, Bordeaux possède son système de vélos en libre service. La municipalité entend aujourd’hui promouvoir encore plus la pratique du deux roues en milieu urbain. Pour ce faire, elle a consulté la population en mettant en ligne un site web sur lequel les habitants pouvaient participer à la conception d’un « vélo urbain idéal ». Le designer Philippe Starck est ensuite entré dans le jeu pour synthétiser tout cela en un « vélo-patinette » répondant au doux nom de « Pibal ». Il a été présenté aujourd’hui. Le vélo en aluminium, à structure grise et aux roues jaunes très visibles, pèse 16 kilos. Les freins et les vitesses automatiques sont placés dans le moyeu, histoire de bénéficier de la meilleure protection qui soit. Il sera produit chez Peugeot. 300 exemplaires seront livrés en septembre pour être gratuitement mis à disposition des Bordelais pour des prêts de longues durées. Son prix d’achat est de 420 euros.
Pibal permet de pédaler, de patiner, de porter un enfant sur le vélo. La mairie espère qu’il participera au succès sans cesse croissant du vélo à Bordeaux, où le nombre de cyclistes a été multiplié par trois en dix ans.
« Pibal », c’est le nom donné aux alevins d’anguilles dans le Sud-Ouest . Philippe Starck la choisi pour le « vélo-patinette » parce qu’il "va se déplacer comme l’alevin dans les courants" c’est-à-dire "avec harmonie".
1522179

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s